La RSE invite les entreprises à améliorer et à repenser leur rapport à la société d'un point de vue de l'écologie, du développement économique et du social. Malheureusement, les salariés sont parfois écartés de cette stratégie au grand dam de ces derniers... et de l'entreprise ! On constate en effet que 70% des employés seraient prêts à s'engager davantage dans la RSE de leur entreprise selon une récente étude Occurence.

Nous vous proposons de découvrir quelques pistes pour les inclure concrètement dans la construction et le déploiement de votre stratégie RSE.

RSE sans les salariés : parle-t-on vraiment de RSE ?

Malgré l'importance du volet social dans la RSE, certaines entreprises s'entêtent à mettre en place des solutions en excluant complètement les salariés du processus. Cela revient à mettre une barrière entre les parties prenantes, malgré le fait que les salariés auraient à cœur de participer à ses actions. En résulte une perception mitigée de leur part au regard des actions de leur entreprise, avec le sentiment que leurs avis n'ont pas d'intérêt.

Pas d'implication = pas convaincant

Des collaborateurs résignés sur ce domaine si important ne seront pas des relais efficaces des actions engagées par l'entreprise. Il est difficile d'imaginer une stratégie RSE fonctionner auprès du public si l'entreprise n'est pas capable de convaincre ses propres salariés de ses démarches. À l'inverse, des collaborateurs heureux et impliqués, rend l'entreprise plus attrayante, valorise la marque employeur et simplifie le recrutement des talents. L'écoute et l’implication des collaborateurs influent donc sur la communication ainsi que la performance de la RSE et des RH de l'entreprise.

Différentes voies pour engager les collaborateurs

Selon la taille de l'entreprise et la volonté des employés, il est possible d'engager les collaborateurs de manières très différentes, de la définition de la stratégie RSE à l'exécution de petites actions locales qui agissent en faveur de l'amélioration de la responsabilité sociétale de l'entreprise.

  • Formations : il est possible de sensibiliser les salariés sur un domaine précis de la RSE pour en faire des ambassadeurs des bonnes pratiques et experts internes du sujet.
  • Groupes de réflexion : la mise en place de comités d'employés, d'ateliers ou d'autres concertations visant à répondre à une problématique précise.
  • Développement d'appels à projets à impact  : les salariés peuvent eux-mêmes participer en tant que candidats ou jurés selon le cadre et le thème retenu.
  • Mentorat de projet à impact : vous pouvez permettre aux employés d'aider un projet en lien avec la RSE. Nous permettons par exemple chez wweeddoo de coacher un jeune dans son projet à raison de quelques heures par mois. Cela permet de redonner du sens au travail grâce à une mission bénévole sur un sujet de projet qui plait et inspire le salarié. Il peut ainsi mettre à l'épreuve ses compétences dans un cadre inédit.  

L'implication des salariés est donc aujourd'hui indispensable pour l'amélioration de la politique RSE des organisations. Cela permet de mobiliser l'intelligence collective sur des problématiques concrètes afin d'en dégager des solutions inédites que le corps dirigeant n'aurait pu imaginer seul. Cette démarche bénéficiera aux entreprises à tous les niveaux : engagement au travail, définition d'une stratégie RSE plus vaste, réputation interne comme externe et, à terme, une amélioration de la performance économique.