Au lancement de leurs projets sur la plateforme wweeddoo, de nombreux jeunes peuvent être perdus dans les étapes à suivre pour atteindre leurs objectifs et mener à bien leurs idées.

Dans le cadre du programme de mentorat que propose wweeddoo, ces jeunes peuvent faire appel à différents acteurs qui pourront les aider dans leur développement.
Nous avons rencontré Stéphane Galois et Pierre-Yves Brousset de la société Infhotep qui accompagnent certains de ces jeunes dans le cadre de ce mentorat afin qu’ils nous en disent plus sur leur activité et ce qu’ils peuvent apporter aux porteurs de projets.

Infhotep c’est quoi ?

Stéphane : “C’est une société de conseil et d’édition de logiciel spécialisée dans la gestion du patrimoine de la donnée. Depuis 2003, on accompagne nos clients qui peuvent être des entreprises privées ou des organismes publics, avec pour objectif de leur donner une certaine maturité numérique ou en tout cas d’éveiller leurs consciences au numérique.”

Quel est votre engagement auprès de wweeddoo et comment s’inscrit-t-il dans cette logique d’éveil des consciences au numérique ?

Pierre-Yves : “Avec ce mentorat, on trouvait important d’accompagner les jeunes entrepreneurs dans le domaine du numérique. On essaye de leur transmettre les bons réflexes en termes de sécurité numérique et de protection des données personnelles. C’est  le fameux RGPD.”

Stéphane : “Infhotep essaye d’accompagner des jeunes entrepreneurs pour leur donner les bons réflexes. De leur apporter le minimum vital pour qu’ils avancent dans le domaine entrepreneurial de façon la plus éthique possible.”

Quels sont les domaines autour desquels vous accompagnez les porteurs de projet ?

Pierre-Yves : ”C'est bien évidemment autour de la protection des données. On veut les sensibiliser donc c’est le premier sujet et c’est pas forcément là où ils sont le plus compétents généralement. Et de mon expérience passée je les ai beaucoup accompagnés dans la structuration de leur projet. Dans les grandes étapes, les méthodes, les outils potentiels à utiliser. Préparer les moments importants.”

Stéphane : “Pour ma part, je les accompagne principalement dans tout ce qui est marketing produit et un peu le marketing opérationnel quand ils ne le maîtrisent pas. La partie marketing produit c’est ce que les gens appellent les 4 ou 7P. Comment se structure une offre, c’est-à-dire comment on la développe? Est-ce qu'on peut faire de l’upsell, du cross-sell ? Est-ce qu’on la fait grandir ? Est-ce qu'on se positionne sur la France ? Sur quel marché on va ? Peut-être à l'international pourquoi pas ?
La partie marketing opérationnel concerne plutôt la façon dont on le vend jusqu’à aller au branding lorsqu’ils n’ont pas un branding affirmé. Ensuite tout ce qui est automarket, travailler avec certains commerciaux pourquoi pas.”

En 2021, avez-vous suivi des projets qui vous ont marqué dans le cadre de votre mentorat ?

Pierre-Yves : ”Moi c’est plutôt en général. Globalement on fait des rencontres très intéressantes, notamment la dernière avec des jeunes qui ont des projets assez mûrs et qui vont avancer. Ce que j’aime c’est cette volonté de vouloir faire avancer des sujets et parfois des sujets de société.”

Stéphane : ”Alors de mon côté, sur les projets que j’ai encadré, il y a eu deux faits marquants.
Le premier est une entreprise qui a eu du mal à démarrer et qui s’est lancée d’un seul coup un peu en redistribuant les cartes, en s’orientant sur un autre marché un peu plus local. L’entreprise a tellement explosé qu’ils en ont eu peur et ils ont arrêté la société. Ce cas là est assez incroyable car finalement ce sont des entrepreneurs qui ne l’étaient peut pas autant que ça. Ils se sont rendus compte qu’il fallait vraiment s’engager presque jour et nuit au moins temporairement. Ils ont eu peur d’engager beaucoup de personnel et d’avoir les charges liées à leur activité. Au lieu d’en parler ils se sont un petit peu renfermés alors que je pense qu’on avait des solutions alternatives.
La deuxième c’est ce que j’appelle l’effet miroir. Ce sont deux entrepreneurs qui ont pas mal de compétences dans mon domaine et dont j’ai sollicité les compétences pour aller plus vite côté Adequacy. Ça a été un bel échange car finalement ils m’ont rendu ce que je leur apportais mais sur un autre plan.”

Quels sont vos objectifs pour 2022 ?

Stéphane : “L’objectif c’est d’avoir de nouveaux projets engageants. On s’est dit que le plus important aujourd'hui est de continuer notre travail d’éveiller les consciences que l’on fait au niveau des entreprises que l’on accompagne. Et puis peut-être d’élargir à d’autres parrains. On espère pouvoir transmettre d’autres compétences, sur les systèmes d’information par exemple, ou sur la façon de conceptualiser un logiciel.”

Si on retourne quelques années en arrière. Vous avez moins de 30 ans et vous voulez lancer un projet sur wweeddoo, lequel serait-ce ?

Pierre-Yves : ”Une application pour disposer des compétences numériques et l’évaluation de ces compétences basée sur des capteurs normés et factuels. Il existe des compétences cachées dans toutes les organisations, notamment sur le numérique où l’on se forme sur des plateformes diverses et variées. L’objectif est de pouvoir les identifier et s’en servir à bon escient dans une organisation via un outil adapté..

Un dernier mot pour les jeunes qui souhaitent se lancer ?

Pierre-Yves : ”Allez-y en toute conscience ! Y aller mais ne pas oublier de se poser les questions.”
Stéphane : "Personnellement je leur dirai de valider avant tout l’engagement nécessaire. Être entrepreneur, c'est beaucoup de temps, beaucoup d’énergie, de créativité et d’innovations. Créer c’est bien, le faire de la durée c’est encore mieux. Je dirais qu’être entrepreneur c’est une âme.”

Vous êtes intéressés de proposer du mentorat à vos collaborateurs ? Simple et facile à mettre en place, contactez-nous.

Voir la vidéo complète de l'interview >> https://youtu.be/xj6rx6dWHV8