Chaque seconde passée à travailler sur votre projet est un peu d'expérience gagnée. S'il ne va pas au bout pour diverses raisons, le moral peut en prendre un coup. Mais ce n'est pas grave, beaucoup de porteurs de projets sont passés par là ! N'oubliez pas que l'aventure aura été bénéfique et que rien ne vous empêche de relancer la machine un jour ou de démarrer un autre projet grâce à l'expérience acquise. Mentionnez les projets non-aboutis sur vos CV si vous pouvez expliquer les raisons de leur arrêt et ce que ça vous a apporté. Comme on dit, rien ne se perd, tout se transforme ! ;)

SOMMAIRE :

1.Et si vous n'allez pas au bout de votre projet ?

2.Évaluer votre projet et faire le bilan

3.Prolonger ou rebondir sur d'autres projets

1.La marche à suivre : Et si vous n'allez pas au bout de votre projet ?

-> si vous décidez d'arrêter, prenez le temps de le faire "bien"

1.Informez votre réseau des raisons de cet arrêt

Nouveaux projets, raisons personnelles, difficultés diverses, etc. Informez vos réseaux (par mail, sur vos plateformes web, etc.).

2.Réunissez tous les documents créés

Organisez-les et stockez-les dans la perspective de pouvoir les retrouver facilement si nécessaire. Archivez notamment les justificatifs de dépenses.

3.Faites le bilan de votre expérience

Faites un point sur les résultats et les compétences acquises.

4.Prenez quelques jours de repos bien mérités

Soufflez avant d'analyser la situation à froid.

Un projet qui s'arrête, ce sont d'autres opportunités qui arrivent. Cet épisode est une occasion de vous lancer dans d'autres aventures personnelles et professionnelles. Reprenez votre souffle et repartez mieux armés grâce aux à vos nouvelles compétences acquises.

"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester où on est tombé". Socrate

2. Évaluer votre projet et faire le bilan

Faire un bilan, c'est prendre le temps d'analyser ce qui a marché ou pas, dans quelle mesure les objectifs ont été atteints, ce que ça a apporté à l'équipe et aux personnes touchées et enfin identifier les éléments à améliorer pour faire mieux. Créer un bilan c'est aussi pouvoir rendre compte à vos partenaires et financeurs de l'utilisation de leurs aides.

À faire en deux temps, un premier bilan à chaud (souvenirs précis), puis un bilan à froid quand les émotions sont retombées afin d'être plus objectif.

1.Objectifs atteints ?

Listez vos résultats sur le plan d’action en ajoutant une colonne "évaluation".
Pour chaque étape et chaque grande action, mesurez et analysez les écarts entre les objectifs fixés et les résultats obtenus grâce aux indicateurs fixés dans le plan de lancement.

▶ Analysez ces résultats
Comprendre les facteurs de réussite et d'échecs. Exemple : Pour le festival, nous n'avons pas collé les affiches au bon moment mais le soleil a motivé les spectateurs à venir.

Analysez ce que ça vous a apporté
Dans une nouvelle colonne, listez ce que vous avez appris dans chaque étape. Chaque personne de l'équipe peut faire cette démarche.

Analysez les choses à ne pas reproduire
Listez les choses à ne pas reproduire. On apprend plus des échecs que des réussites. Demandez à des personnes extérieures d'analyser vos actions. Elles vous aideront à y voir plus clair.

2.Avez-vous respecté votre budget ?

▶ Faites votre bilan financier
Prenez votre plan de trésorerie dans sa dernière mise à jour (avec toutes les dépenses et les recettes) et créez votre bilan financier. C'est ce document qui résume la "santé financière" de votre projet.

3.Communiquez votre bilan à vos partenaires & aux médias

▶ Créez un document simple présentant votre bilan. 2 à 6 pages décrivant les actions et leurs résultats, le bilan financier et bien-sûr des images et des vidéos.
Envoyez-le aux médias et à vos partenaires pour les remercier et renforcer leur confiance... pour un prochain projet ?

Faites le bilan du projet seul et en équipe :

Guide TIPA : Bilan du projet & bilan personnel
Guide TIPA : Bilan du projet & bilan personnel 

Le bilan aide à revoir son projet avec les idées claires. Il permet de comprendre ce qu'on a réussi et raté, pour mieux lancer un futur projet !

Conseils de porteurs de projet

L'évaluation permet de se rendre compte des compétences acquises pendant le projet. Pas mal d'éléments à ajouter au CV !

3. Prolonger ou rebondir sur d'autres projets

Votre projet est une réussite, vous vous êtes sentis à l'aise dans cette aventure, ce domaine et vous envisagez de lui donner une suite pour amplifier cette première expérience. Peut-être même voulez-vous en faire votre métier. C’est une chance à saisir qui implique à nouveau de faire des choix.

Prolonger votre projet, c'est consolider les fondations, développer, penser à plus long terme. C’est le moment d'appliquer tous les conseils que vous avez collectés, renforcés de votre expérience personnelle : clarifiez les nouveaux objectifs, affinez l’état des lieux, un budget prévisionnel, montez un nouveau plan d'action pour des objectifs encore plus ambitieux... C'est aussi le moment de décider en équipe : qui veut continuer, qui veut passer à autre chose ?

Vous pouvez lancer un projet qui n'a rien à voir : Une autre thématique, une autre équipe, un autre territoire... Vous avez acquis des réflexes et des connaissances qui sont applicables dans de nombreuses situations, n'hésitez pas à vous en servir (et à rouvrir ce guide de temps en temps).

La marche à suivre pour prolonger ou rebondir sur un nouveau projet :

҉   Repensez bien à toutes les conditions nécessaires, ne brûlez pas les étapes.

҉   Analysez les résultats de votre 1ère expérience grâce au bilan que vous avez fait.

҉   Faites un état des lieux pour ce nouveau projet en intégrant les anciens partenaires qui pourront vous apporter un soutien

.҉   Renforcez l'équipe de nouvelles recrues si nécessaire.

҉   Demandez conseil avant de vous lancer dans ce nouveau défi, à vos anciens partenaires notamment.

҉   Si vous avez besoin de vous former, trouvez les programmes qui peuvent vous y aider.

҉   Evaluez correctement la charge de travail et l’investissement nécessaires si votre projet est plus ambitieux.

҉   Conservez un questionnement critique permanent, attention aux excès de confiance.

҉   Fini le bricolage, vous passez en mode "pro". Organisez-vous au mieux, prenez le temps de peser vos décisions : un peu moins d’intuition, un peu plus de réflexion...

҉   Continuez à vous faire plaisir, c'est la meilleure façon de surmonter les épreuves !

Un projet plus ambitieux implique des responsabilités. Vos nouvelles finalités ont-elles un impact positif pour vous, votre entourage et votre territoire ?

Conseils de porteurs de projet

Votre projet a des objectifs au départ mais il va forcément évoluer dans d'autres directions. Il faut se laisser surprendre par les opportunités et accepter de faire évoluer votre projet sans perdre son identité.

En plus de ce guide, vous pouvez lancer votre projet sur wweeddoo. 1ère plateforme dédiée à la réussite des projets des jeunes en France.

Pour bénéficier des précédentes étapes du guide rédigé par l'équipe Prodij:

  1. Guide TIPA : créer son projet étape par étape
  2. Guide TIPA 1 : transformer votre idée en projet
  3. Guide TIPA 2 : construire le plan d'action de son projet
  4. Guide TIPA 3 : créer un dossier de présentation pour trouver des partenaires et aides financières
  5. Guide TIPA 4 : établir votre budget et votre plan définitif du projet
  6. Guide TIPA 5 : faire le bilan final de son projet

On a tous une idée en tête qu’on aimerait réaliser... un jour. Et si c’était aujourd’hui ? Là ? Oui ! Maintenant ! Avec le Guide TIPA, AJIR 974 propose une méthode de conduite de projet pratique, claire et complète.

Ses 17 étapes, enrichies de conseils de porteurs de projets, d'outils et d'exemples, sont pensées pour les jeunes qui se lancent, qui sont en train de construire leurs projets, et aussi pour toutes les personnes impliquées dans leur accompagnement. Monter un projet c'est changer le monde, ti pa ti pa.

Porté par l'association PRODIJ, AJIR 974 est un programme qui favorise
et valorise les initiatives Jeunesse sur l'île de la Réunion
.