La communication est l'un des facteurs clefs de succès d'une campagne de financement participatif. Pour la réussir, il faut bien la préparer en amont. Nous vous proposons de décomposer la partie communication de votre projet en trois étapes simples à réaliser pour la réussir.

1. Déterminer sa cible et son réseau

La réussite d'un financement participatif tient en partie à la réussite de la communication pour toucher les trois cercles. Si vous n'êtes pas familier avec la règle des trois cercles, vous pouvez consulter notre article dédié.

Préparer ses fichiers de contacts

Pour commencer, faites le point sur les personnes que vous connaissez et que vous allez pouvoir contacter par la suite. Organisez-les dans un fichier en fonction du niveau de familiarité avec ces personnes. Pour plus d'informations à ce sujet, lisez notre article expliquant comment mobiliser son réseau. Parmi ces personnes, trouvez des soutiens prêts à faire un don dès le début de la campagne. Vous assurez ainsi la crédibilité de votre projet.

Définir des relais de communication

Ensuite, essayez de contacter et trouver des relais de communication. Il s'agit de personnes prêtes à diffuser, plusieurs fois de préférence, votre projet à leur réseau. Il peut s'agir de professionnels, de particuliers, d'influenceurs, etc. Établissez avec eux la manière de communiquer la plus adéquate : par email à leurs collègues, sur les réseaux sociaux, par SMS... Cela vous permettra d'atteindre votre deuxième cercle : les amis de vos amis.

Préciser la cible de la campagne

Pour toucher le troisième cercle (le grand public), vous allez devoir définir une cible : les personnes potentiellement attirées par votre projet. Vous devez déterminer un profil type de ces contributeurs potentiels. En général, ils aiment les domaines liés à votre projet. À partir de là, vous pouvez déterminer quels médias cibler, avec quelles pages interagir, quels hashtags utiliser et ainsi de suite.

2. Préparer sa stratégie

Maintenant que vous savez qui contacter, vous allez pouvoir formaliser tout ça. Comment ? En organisant votre message, vos supports et la diffusion.

Définir son message

Pendant 30 à 60 jours de campagne, de quoi allez-vous parler ? Vous devez préciser le fond et la forme de vos messages. Ci-dessous, les sujets que vous pouvez aborder tout au long du crowdfunding.

Au début de la campagne :

  • Rappel du fonctionnement du crowdfunding
  • Explication de l'objectif et de l'utilisation de l'argent
  • Détail des contreparties

Pendant la campagne :

  • Actualités du projet (vous pouvez l'indiquer sur votre page projet wweeddoo)
  • Chiffres clefs sur le projet
  • Sensibilisation à la cause défendue par le projet
  • Grands avancements de la cagnotte (exemple : atteinte de 50% du montant)
  • Jeux concours
  • Mise en avant des contreparties
  • Retombés presse
  • Mise en avant des contributeurs et de ce qu'ils gagnent
  • Expliquer l'utilisation de l'argent : emplois créés, kilomètres parcourus...
  • Rappeler les deadlines : J-10, J-5...

Après la campagne :

  • Remerciements
  • Avancés du projet
  • Envoi des contreparties

Définir les formats et supports

Maintenant que vous savez de quoi vous allez parler et avec quel ton, il faut définir les formats que vous souhaitez utiliser et les supports de votre campagne.

Les formats possibles :

  • Images, photos, visuels, infographies : très utiles pour présenter votre projet ou présenter des infos clefs.
  • Vidéos : quasi indispensable pour présenter votre projet, le format vidéo est très apprécié sur les réseaux sociaux.
  • GIF : il permet d'attirer l'attention dans un email ou une publication par exemple.
  • Texte : pour les SMS, emails, Twitter, à vos claviers !
  • Votre voix : conférences, événements, pitch, au téléphone... Un discours parlé aura toujours plus d'impact.

Les supports de communication envisageables :

  • Les événements : vous pouvez organiser vous-même un événement (ou co-organiser avec d'autres acteurs) ou participer à d'autres (concours, débat, rencontre...). Cela permet de toucher des personnes expertes de leur domaine qui pourront vous conseiller pour votre projet ou de toucher un public précis localement.
  • Les réseaux sociaux : via des pages, des groupes, des comptes et avec des publications qui intéressent et engagent votre audience, vous pourrez vous faire connaître gratuitement !
  • Le marketing direct : email, SMS, téléphone, newsletter, DM/MP (message sur les réseaux sociaux) sont des manières de s'adresser directement à une personne ciblée. L'intérêt ? Les gens sont beaucoup plus susceptibles de vous répondre quand on les contacte directement. Ils sont les moyens à privilégier pour contacter votre premier et deuxième cercle.
  • Les relations publiques : faire parler de votre projet dans la presse, à la télévision ou sur média web vous permettra de vous faire connaître à un grand nombre de personnes, sans pour autant payer.
  • L'affichage : que ce soit dans la rue, dans une école, un commerce ou une entreprise, cela peut permettre de faire découvrir votre concept aux gens assez facilement. Attention en revanche de ne pas mettre vos affiches n'importe où, l'affichage sauvage est interdit !
  • Les supports traditionnels : télévision, radio, cinéma permettent aussi de toucher beaucoup de personnes, mais cela reste très cher. Tentez de vous faire inviter ou faites en sorte qu'on parle de votre projet dans une émission !
Astuce : vous pouvez bénéficier d'un crédit publicitaire gratuit sur les plateformes comme Facebook, Linkedin ou Google Ads. Servez-vous-en pour faire décoller votre projet gratuitement !

Organiser la diffusion

Une fois que vous avez défini vos messages et vos supports, vous pouvez organiser vos actions à l'aide d'un rétroplanning. Vous pourrez gérer chaque tâche, chaque action dans le temps et indiquer le temps de travail que ça représente et la personne en charge de cela. Vous pouvez utiliser le modèle disponible dans notre boite à outils.

3. Créer les contenus

À présent, préparez les contenus que vous avez prévu de diffuser en amont de la campagne. Publications, visuels, vidéos, emails, articles sont à créer avant de commencer. Cela vous permettra de tout planifier et d'être serein sur ce point. Ce gain de temps favorise votre adaptabilité ensuite : pendant la campagne vous pourrez mettre en place d'autres actions en rapport avec l'actualité extérieure ou liée à votre projet. Pour créer vos contenus, des dizaines d'outils gratuits existent pour vous aider.

Communiquer sur son crowdfunding : la todo à suivre

  • Préparer un fichier avec les personnes de son réseau
  • Déterminer des relais de communication dans son entourage
  • Définir la cible de la campagne et une liste de médias/influenceurs à contacter
  • Préciser son message, ses actions et les formats à utiliser pendant la campagne
  • Anticiper la mise en place des actions en organisant un rétroplanning
  • Créer les contenus
  • ...et lancer la campagne de financement participatif ! 🚀

Bien souvent, les porteurs de projets communiquent à l'instant T sans préparation. Or, une bonne préparation de la communication est souvent la clef du succès de la campagne de crowdfunding ! Que le crowdfunding soit pour une entreprise, une association ou pour un projet personnel, la com' se prépare toujours en amont du financement afin de pouvoir l'ajuster et la compléter lors de la campagne. Sur wweeddoo, la publication de votre projet vous permettra de trouver des contacts, des conseils et d'autres porteurs de projets pour vous aider dans votre démarche. Enfin, notre crowdfunding est sans frais et gratuit !