Quand on se lance dans un projet entrepreneurial, la réalisation d’un business plan est un document essentiel pour la poursuite du projet. Il va vous permettre de présenter et surtout de convaincre que votre projet vaut le coup d'être soutenu par des parties prenantes comme une banque, des investisseurs ou encore des institutions.

En plus de vous permettre de poser votre idée sur le papier, le business plan va vous permettre de comprendre concrètement comment s’articule le projet. Voici un plan détaillé des étapes à réaliser pour votre business plan.

1.La synthèse du projet

En effet, cette première page est un résumé de l’ensemble de votre projet. L’investisseur doit comprendre pourquoi et comment vous souhaitez vous lancer, savoir si votre idée est porteuse de valeur sur le marché et évaluer vos besoins financiers. Vous devez le convaincre que votre projet doit être financé.

Concrètement, elle contient :

  • La description de l’entreprise
  • Les produits
  • Le marché et ses opportunités
  • Le positionnement par rapport à la concurrence
  • La propriété industrielle (brevets, licence…)
  • La stratégie de développement
  • Les perspectives financières
  • L’équipe dirigeante
  • Les fonds recherchés et leur emploi prévu

2. La société :

Pour la suite du business plan, vous allez devoir à chaque étape définir et présenter votre projet plus précisément.

Un investisseur a besoin de comprendre ce qui vous inspire, d'où votre idée est-t -elle venue ? Cela va lui permettre de prendre conscience de l’importance de ce projet pour vous et de savoir que vous êtes un entrepreneur engagé et investi qui vaut le coup d'être soutenu financièrement  !  Alors, allez-y parlez de ce que vous voulez lancer, des différentes offres ou domaines d’activités de votre entreprise. Montrez que votre idée est originale, unique ou encore porteuse de valeur si l’idée existe déjà. N’oubliez pas de préciser votre capital de départ qui est toujours un élément rassurant qui pèse dans la balance.

  • Présentation de l’entreprise : Histoire, forme juridique, capital…
  • Description du domaine d’activité de la société
  • Les produits, actuels et en cours de développement : originalité du concept, avance technologique…

3. Le marché

Une fois votre entreprise présentée, il faut expliquer sur quel marché vous souhaitez vous placer. Réalisez un état des lieux de la situation et montrez que votre projet à sa place, que des clients sont intéressés par votre projet et qu’il y a une réelle opportunité de s’implanter. Pour ça, présentez aussi vos concurrents potentiels, qu’ils soient directs ou indirects et en fonction, donnez le positionnement que vous avez choisi pour contrer la concurrence. Et oui… L’avantage concurrentiel, c’est important pour un investisseur !

  • Sa taille et ses évolutions, passées et prévues
  • La typologie de la clientèle
  • L’analyse de la concurrence et le positionnement retenu
  • Votre singularité

4. Le plan stratégique

La partie suivante est le plan stratégique. Il permet de définir les objectifs et les moyens nécessaires pour atteindre vos objectifs dans différents domaines mentionnés juste en dessous. Ne sous estimez pas vos charges, par exemple les charges marketing ou commerciales,  les honoraires ou encore les frais de personnel.

  • La recherche et le développement
  • L’industrialisation et la production
  • La commercialisation et le marketing.

5. L’équipe dirigeante

Dans cette partie, rien de compliqué… Présentez votre équipe, vos compétences et valorisez pourquoi vous êtes les bonnes personnes pour monter ce projet (exemple : Baptiste, co-fondateur et Lead tech de la boîte, Marie, Cofondatrice et Growth marketing specialist ). Plus l’équipe fondatrice a de compétences diverses, plus l’investisseur sera rassuré.

-Description détaillée des profils et des collaborateurs clés de l’entreprise

6. Les prévisions financières

Les prévisions financières, c’est un peu le point départ qui permet de vérifier la faisabilité et la viabilité de votre projet de création d’entreprise. Soyez cohérent financièrement ! Faites apparaître tous vos besoins financiers et également les possibilités de ressources qui y correspondent. N’oubliez pas que vous devez convaincre vos partenaires financiers, ne négligez surtout pas cette partie du business plan.

Elles présentent pour les 3 prochaines années :

  • Les comptes de résultats prévisionnels
  • Les bilans prévisionnels
  • Le plan de financement
  • Le plan de trésorerie mensuel pour la première année

Dites-vous qu’il faut penser comme un investisseur ! Quels sont les documents qui vous aideraient à vous projeter dans le projet et à vous rassurer sur sa rentabilité ? Prenez le temps de réaliser votre business plan et demandez conseils à des spécialistes. Il faut que vous soyez préparé à pitcher votre projet. Une fois le business plan rédigée, retravailler et valider.  Vous pourrez vous préparer aux questions types qu’un investisseur peut vous poser.

Les 10 questions d'un investisseur :


La partie de présentation orale du business plan doit bien évidemment être bien préparée, l’objectif étant de convaincre l’investisseur que ce projet mérite d’être financé. Alors, incitez sur les bons éléments : vos avantages concurrentiels, vos forces, vos valeurs, votre projet !  Racontez lui une histoire qui tient la route et qui dépote tout du côté financier.

En ce qui concerne les questions types, vous pouvez déjà vous préparez à celle-ci :

1. À qui adressez-vous votre projet ?

Avoir une idée de projet c’est bien, mais développer un projet c’est encore mieux ! Mais encore faut-il savoir à qui vous souhaitez vendre ce projet. Montrer clairement la cible que vous avez identifié et quantifiez ce nombre. Ainsi, l’investisseur va pouvoir cerner le projet qu’il soit sur le marché français et/ou le marché étranger.

2.Quel est votre business modèle ?

Cet aspect est déterminant pour la suite de votre projet. En effet, d'où vont venir les revenus de votre entreprise, quand allez-vous atteindre votre seuil de rentabilité ? Vous devez être en capacité de répondre et de prévoir les éventuels nouveaux besoins en capital et développement de l'entreprise que vous pourriez rencontrer dans le futur.

3.Qu’est-ce qui vous différencie face à la concurrence ?

Vous êtes sur un marché bien défini, donc des concurrents qu’ils soient directs ou indirects se dessinent face à votre entreprise. Ils ont forcément eu des succès et des échecs, réalisés des développements, innovés sur une techno bien particulière. Vous devez les avoir étudiés. En effet, en ayant une idée claire de qui sont vos concurrents vous pourrez plus facilement identifier votre élément différenciant. C’est certainement ce facteur qui permettra à l’entreprise de remporter des parts de marché par la suite, donc mettez les en avant !

4.Avez-vous un ou des associés ?

La structuration de votre équipe fondatrice, élément plus important qui n’y paraît. En effet, plus les fondateurs du projet détiennent des compétences différentes et complémentaires, plus cela servira le développement du projet à court et à long terme. Valorisez votre vision commune, les objectifs que vous vous fixer ensemble. L’équipe fondatrice est le noyau du projet, si vous n'êtes pas en accord cela peut conduire au ralentissement ou à l’échec de votre projet.

5.Quel est votre plan de développement ?

Il faut que votre plan de développement d’entreprise soit structuré dès le départ. Vous allez devoir gérer plusieurs aspects : administratif, commercial, marketing ou encore dépôt de brevet. Donc soyez réaliste ! Mesurez bien en amont les temps d’actions, les délais à prévoir notamment pour le dépôt d’un brevet ou même sur la partie juridique. Certaines de ces actions devront peut-être être confiées à des spécialistes, donc prévoyez le dans votre plan.

6.Qu’est-ce qui vous a poussé à entreprendre ?

Quand on décide de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, nous sommes motivées par des raisons personnelles différentes : développer une idée innovante, gagner de l’argent, donner du sens à son travail, être son propre patron et plein d’autres motivations encore.

Cependant, chaque motivation implique une stratégie de développement différente, car votre vision n’est pas la même. On souligne deux visions distinctes :

Une vision “court-termisme” :  implique un développement rapide et une revente par la suite

Une vision “long-termisme”: implique la structuration de son entreprise de façon pérenne et scalable.

2 stratégies qui intéressent un investisseur, il doit seulement en avoir conscience et l’apprécier afin de savoir si le plan de développement est correctement réalisé par l’équipe fondatrice.

7.Pourquoi ne pas faire le choix de travailler dans l’une des entreprises concurrentes ou leaders de votre marché ?

Cette question peut être piège mais elle permet de mesurer votre investissement dans le projet, votre capacité à vous challenger. En général, l’entrepreneuriat apporte son lot de surprises, ce qui implique d'être passionné par son travail, ne pas compter ses heures et accepter les sacrifices au bénéfice de son entreprise.

8.Avez-vous réussi à convaincre des partenaires pour optimiser votre offre ?

Pour réussir en tant qu'entrepreneur, il faut également connaître son écosystème, échanger avec des acteurs, des relais de communication, des partenaires institutionnels ou même encore un banquier. C’est tout un état d’esprit !

9.Comment feriez-vous si vous deviez vous séparer d'un investisseur ?

Votre vision d’entrepreneur donne le ton de la projection future de votre boîte. En fonction de votre stratégie de développement, vos choix seront différents. La projection avec vos investisseurs à court et à long terme doit être claire.

10.Est-ce que vous êtes l’homme de la situation pour réussir ce challenge ?

Vous n'êtes peut-être pas seul à avoir cette idée de projet, cependant nous n’avez pas non plus les mêmes ressources et compétences que les autres pour atteindre votre but. Entre difficultés, imprévus, barrières… Les aléas sont nombreux et imprévisibles, vous devez donc paraître comme le meilleur candidat pour relever ces défis.

Passer de l’idée de projet à la création de son entreprise demande de l’investissement, mettez toutes les chances de votre côté face aux investisseurs. C’est la première grande étape pour avancer dans ce projet. Vous n'êtes ni le premier, ni le dernier ! Alors, n’attendez pas pour vous lancer dans l’entrepreneuriat, c’est une aventure à part entière, challengeante et impactante. Soyez fort de proposition et demander conseils, c’est comme ça qu’on réussit.